Célia ONETO BENSAID  (27ans en 2018-Originaire de Paris)

Célia a participé à de nombreuses masterclasses avec Anne Quéffelec, Eric Heidsieck, Philippe Bianconi, Pascal Devoyon, Bruno Rigutto et Jacques Rouvier. 

« Une master classe c'est toujours l'occasion pour un jeune musicien de s'ouvrir : tout d'abord s'ouvrir à l'univers, au langage et aux exigences d'un grand musicien, mais s'ouvrir également à d'autres répertoires grâce aux pièces jouées par les autres étudiants de la master classe. Tout ceci de manière intensive crée une émulsion dans le travail de chacun, les rencontres humaines stimulant la curiosité de tous. Je suis toujours revenue de ce genre d'expérience totalement enthousiaste et motivée pour progresser et aller de l'avant ! »   

 

Joseph BIRNBAUM  (23 ans-Originaire de Paris)

Joseph Birnbaum étudie auprès de Frank Braley et Haruko Ueda au CNSM de Paris. Après avoir obtenu le Diplôme de Concert de la Schola Cantorum, il a travaillé avec des musiciens comme Jean-Claude Pennetier, Jacques Rouvier, François Salque ou Claire Désert. 

« Une master classe, c'est avant tout une rencontre extraordinaire; c'est un moment de privilège, durant lequel un Grand, qui bien souvent n'enseigne pas au quotidien, partage son expérience et son savoir-faire de concertiste afin d'aider au maximum le jeune artiste recevant ses conseils, et cela pour le plus grand bonheur du public. »

 

Nathalia MILSTEIN  (21 ans en 2018-Originaire de Lyon)

Nathalia Milstein a remporté le 1er Prix au 10ème Concours International de Dublin. Au cours de masterclasses qu'elle a suivies, Nathalia a bénéficié des conseils de pianistes et pédagogues renommés tels qu'Elena Ashkenazy, Jean-Marc Luisada, Krzysztof Jablonski, Mikhail Voskressensky, Vladimir Tropp, Menahem Pressler ou Nelson Goerner.

«  Il me semble que les masterclasses font partie de ces expériences indispensables à l'épanouissement de tout jeune élève musicien - pendant une courte période on bénéficie d'une autre approche d'enseignement, de conseils de pédagogues et musiciens renommés qui encouragent l'ouverture d'esprit et développent notre liberté d'interprétation. On se forme également à l'écoute, en assistant aux cours d'autres élèves venus d'autres écoles. Enfin, c'est l'occasion inestimable de travailler de façon intensive et concentrée un répertoire particulier - une possibilité de partage qui fait aboutir un travail concret.  »

 

Fanny AZZURO  (32 ans en 2018-Originaire d'Avignon) 

Ses rencontres avec les grands maîtres Boris Petrushansky et Vladimir Viardo lui ont été source d’enrichissement tant au niveau technique que musical et elle a aussi eu le privilège de bénéficier des précieux conseils de Dmitri Bashkirov, Dominique Merlet, Jacques Rouvier, Tuija Hakkila, Laurent Cabasso et Denis Pascal.

« Offrir des master-classes de piano à de jeunes pianistes est une excellente idée. En effet, rares sont les musiciens de province qui reçoivent des bourses d'aide au développement de la carrière et les parents ne peuvent pas tous offrir ce cadeau à leurs enfants. C'est quand on est jeune que l'on a besoin d'être guidé par un maître et c'est une grande chance et opportunité à saisir de pouvoir partager ne serait-ce que quelques jours ces cours de maître dans de bonnes conditions. C'est pourquoi je ne peux qu'être enthousiaste à ce projet des master-classes d'Enghien qui permettront sûrement de révéler de jeunes talents formidables. »

 

Alexandre LORY  (27 ans en 2018-Originaire d'Aix en Provence) 

Alexandre Lory vient d’être admis à l’unanimité en Master de musique de chambre en duo avec Clément Lefebvre au CNSM. Grace aux Master Classes, il a pu travailler aussi avec des pianistes tels que Georges Pludermacher, Jacques Rouvier, Konstantin Lifschitz, Jean-Claude Pennetier et Romano Pallottini.

“Favoriser l’accès aux Masterclass est un très beau projet, d’une grande importance pour les élèves de haut niveau. En effet, elles sont, à l’instar des cours hebdomadaires, le lieu d’un apport artistique unique et concentré, avec un nouveau professeur éminent qui, n’écoutant qu’une ou deux fois l’élève, soulève des questions et donne des conseils essentiels et très personnels sur les points qui lui semblent indispensables. C’est donc souvent pour l’élève le moment d’une vraie prise de conscience, d’un « déclic ». Personnellement, je trouve cet avis extérieur primordial, cela m’a toujours donné des pistes de réflexion nouvelles et complémentaires. Nous savons bien que c’est la diversité des enseignements reçus qui amène à développer de manière plus approfondie et complète les personnalités artistiques. Compte tenu de cela, permettre à certains jeunes issus de la France entière d’accéder à ce genre de rendez-vous pédagogiques sans apport financier est une aide précieuse que l’on ne trouve peut-être nulle part ailleurs. Ceci contribuant aussi à une certaine égalité des chances vis-à-vis de l’investissement financier que cela pourrait représenter”.

 

Audrey LONCA-ALBERTO  (27 ans en 2018-Originaire de Périgueux) 

Audrey poursuit sa formation à l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe d’Erik Berchot dans laquelle elle vient d’obtenir successivement son Diplôme Supérieur d’Exécution avec les félicitations du jury, et en 2014, son Diplôme Supérieur de Concertiste avec M. Aldo Ciccolini au jury. Elle a la chance lors de son parcours de s'enrichir de l’enseignement de grands professeurs tels que Jacques Rouvier, Bruno Rigutto, Claire Désert, Pascal Devoyon, Mikhail Rudy, François-René Duchâble, Dmitry Rachmanov.

"Les master classes données par de grands pianistes et professeurs de renom sont une opportunité à ne pas manquer pour les musiciens en quête d'un regard extérieur et d'une critique constructive de leur travail. Néanmoins, il n'est pas toujours facile pour les jeunes pianistes des conservatoires de province d'accéder à ces classes de maître, la plupart se déroulant dans la capitale ou en région parisienne et engendrant ainsi des frais difficiles ou impossible à assumer pour certains, d'où l'importance d'une prise en charge financière. Ainsi ces jeunes musiciens pourront eux aussi montrer l'étendue de leur talent et profiter des conseils et de l'expérience de ces grands concertistes."

Maroussia GENTET  (26 ans en 2018-Originaire de Lyon) 

Diplômée très jeune du CNSMD de Lyon, Maroussia Gentet décide de se perfectionner auprès de Rena Shereshevskaya, dont l’enseignement est si recherché. En 2015, elle obtient son Diplôme de Concertiste à l'unanimité à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Maroussia a également profité des conseils de concertistes et professeurs de renom comme François-René Duchâble, Jean-François Heisser, Florent Boffard, Brigitte Engerer, Jean-Claude Pennetier, et récemment Claire Désert, Frank Braley ou Hortense Cartier-Bresson.

"Une masterclasse est le lieu d'un échange unique qui profite autant au jeune musicien qu'au public, et qui donc est susceptible de profiter à de nombreux musiciens à la fois! C'est l'occasion de faire une rencontre exceptionnelle, c'est toujours un moment fort émotionnellement et dans l'évolution personnelle d'un pianiste. Offrir des masterclasses est une excellente initiative, car les tarifs des masterclasses representent souvent un obstacle à la progression des jeunes musiciens. C'est vraiment un beau projet et je me réjouis de son existence!"

Eloïse-Bella KOHN (27 ans en 2018-Originaire de Paris) 

Eloïse étudie auprès de Michel Béroff, Denis Pascal, Eric Le Sage, Claire Désert et Pierre-Laurent Aimard au CNSMD de Paris où elle obtient de nombreux premiers Prix (Harmonie, Fugue dans la classe de Thierry Escaich, et Piano en 2012), puis à la Hochschule für Musik de Freiburg et à l’Universität für Musik de Vienne auprès de Lilya Zilberstein. Elle a reçu lors de master classes les conseils d’Emile Naoumoff, Idil Biret, Pierre Hantaï, Jean-Claude Pennetier, Aldo Ciccolini, Dmitri Bashkirov, Robert Levin et Christian Zacharias.

"C'est toujours un privilège pour un étudiant en début de parcours de pouvoir rencontrer un concertiste ayant plusieurs décennies d'expérience. La présence du public ajoute encore une dimension, poussant l'étudiant à donner le meilleur de lui et à se préparer de manière aussi poussée que pour un concert. Ce sont là des conseils qu'il gardera en tête des années, qui resteront présents, qui l'accompagneront, qui le guideront, et peut-être dont il ne saisira la portée que bien plus tard. Merci et bravo pour cette très belle initiative ! "

Johanna Lois Decloitre (24 ans en 2018-Originaire de Bloomington/USA) 

Étudiante à l'école Hanns Eisler à Berlin dans la classe de Stephen Arnold, elle est également l'élève  de Frédéric Aguessy (CRR de Rouen), et a bénéficié de cours donnés lors de Masterclasses par Jean-Claude Pennetier, Ralph Gothoni, Cécile Hugonnard-Roche, Anne Queffelec, Philippe Entremont, Yovan Markovitch, Isabel Charisius et Hervé Nkaoua.

"Une masterclasse est toujours très enrichissante. Elle nous permet de voir l'oeuvre sous un jour nouveau, et, que nous soyons ou non d'accord avec l'interprétation et les conseils qui nous sont donnés, elle nous permet de nous interroger de façon affinée sur notre jeu. C'est également un privilège rare de pouvoir bénéficier de l'expérience de grands musiciens comme c'est le cas à Enghien. Cette initiative mérite tout particulièrement d'être saluée car elle permet à des jeunes talents de bénéficier d'un enseignement excellent indépendamment de leurs moyens financiers."

Paolo Rigutto (29 ans en 2018-Originaire de Paris) 

A dix-huit ans, après avoir travaillé avec Jacques Rouvier lors de nombreuses master-classes, il a la chance de rencontrer Brigitte Engerer qui l’accepte dans sa classe au CNSMP où il entre à l’unanimité du jury. Parallèlement à cela, il a bénéficié des conseils de nombreux artistes comme notamment Boris Berezovsky, Giovanni Bellucci, Pascal Devoyon, Jean-Claude Pennetier ou encore avec Claire Désert, Ami Flamer et François Salque en musique de chambre..

"Une master-class est toujours un moment rare et important dans la formation d'un musicien. L'expérience d'un grand artiste, ses idées musicales, son univers, son charisme sont très souvent des éléments déclencheurs, des portes qui s'ouvrent sur une oeuvre, ou tout simplement sur soi-même. C'est une occasion de grandir et qu'il ne faut pas manquer."